le blog de mboko

20 mars 2009

5_jpg

Posté par nzoda59 à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

1122

Posté par nzoda59 à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

3

Posté par nzoda59 à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

oooooooo

Posté par nzoda59 à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24

Posté par nzoda59 à 14:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27_copier

Posté par nzoda59 à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ExTRAIT DE SCENARIO

Chapitre 12/ Page 9/ LA MORT DE MOUSSA

N’DIAYE: C’était au mois de mai, à Tanger. Il faisait chaud. Nous étions jeunes, les cheveux hirsutes, la peau noircie par la poussière et le manque d'hygiène. 

Nous dormions dans la rue ou dans des hangars abandonnés.Nous étions étranges. On aurait dit des évadés, des fugitifs. Nous étions  méfiants, déphasés, angoissés et terrorisés… Tu sais cette angoisse qui froisse le cœur…

En bas du quartier commerçant, Siaghine, il y a une esplanade qui donne sur le port. C'est là que nous étions tous agglutinés... des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants …

De là, les côtes espagnoles sont visibles par temps clair. Nous rêvions de Paris et de Madrid, en silence, presque honteux.

Nous attendions la grande nuit… une nuit de préférence froide, sombre et calme pour traverser le détroit de Gibraltar.

Avant le grand départ, nous avons brûlé nos documents d'identité pour ne pas être renvoyés dans nos pays d'origine en cas d'arrestation.

Nous avons tenté l'aventure dans une barque de fortune. Réussir ou échouer ne comptait plus…Il fallait fuir loin de la misère de notre continent sec et appauvri.

Tomber dans la mer ou dans l'oubli, se retrouver dans les geôles espagnoles, rien ne nous faisait peur. Nous avions  choisi de« voir l’Europe ou mourir »

A deux kilomètres des côtes espagnoles, notre barque prise dans une soudaine  tempête a heurté un rocher. c’est là que MOUSSA et 23 autres passagers ont trouvé la mort. Les cris de détresse, les pleurs, et les prières de ces pauvres gens hantent encore mes nuits.   

Il y a quelques jours seulement, 56 hommes sont morts noyés dans la baie de Tarifa….deux de mes frères faisaient partie des naufragés… Snif!... n’diaye prend son visage entre les mains 

MBOKÔ: Seigneur ! 

N’DIAYE:...drame est que de tels  embarquements, au départ des côtes tangéroises, de Ceuta et de Melilla ont lieu pratiquement toutes les nuits. 

page10 Dans un coin du petit appartement insalubre de n’diaye une radio parle

L’animateur: Vous êtes sur Africa numéro un.le débat du jour porte sur l’immigration clandestine …Jusqu'à quand des hommes en toute connaissance de cause des risques qu'ils encourent continueront-ils à tenter d'entrer illégalement sur le sol européen ? Comment les en dissuader ? Comment les retenir dans leur pays ? Quelle politique est mise en place par  les pays  européens pour accueillir ces populations pour la plupart malades ? Avons nous les moyens de les accueillir ? L’immigration choisie est-elle une solution? Comment mettre fin à ce phénomène,qui est un engrenage qui débouche sur la mort ou l'humiliation d'un refoulement brutal?... autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre au cours de cette émission Marie Catherine, vous appelez de Carpentras dans le Vaucluse    

M Catherine: Il est temps que les hommes politiques européens réagissent! L'Espagne a refoulé à ses frontières presque un million de sans-papiers, un chiffre record au sein de l'Union européenne. Si la politique d’immigration n’est pas commune à l’Europe, nous ne nous en sortirons pas ! 

un auditeur: Je m’appelle Keïta Mamadi, étudiant malien. j’appelle de Bamako…. L'Europe dans son ensemble connaît ce problème. Elle aura tôt ou tard besoin de nouveaux immigrés. Ce besoin est peut-être plus crucial que celui du début du siècle quand les mines et les usines manquaient d’hommes. Aujourd'hui, l'Europe manque de jeunesse, elle manque de capital humain, celui qui fait un pays et consolide une nation.En ce sens,l'arrivée illégale de désespérés est un épiphénomène. Il ne faut pas se focaliser sur cet aspect malheureux et indésirable. La vraie question est: quelle coopération inventer.Quelles nouvelles relations imaginer entre un pays à la démographie déclinante et un autre à la démographie galopante? On ne compte plus les colloques et autres conférences autour de la Méditerranée. Ce «gadget» est assez séduisant, mais masque d'autres réalités, faites d'inégalités et d'injustices… D'où la fuite et l'exode de milliers d’africains qui, tout en enrichissant la mafia des passeurs, aident l’Europe à se développer

Un auditeur anonyme: on en a marre de vous ! Rentrez chez vous, restez chez vous. Ne nous apportez pas le sida et le virus d’Ebola !!! Nous sommes envahis !!!  

Posté par nzoda59 à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2009

croquis

1l1k1j1o

Posté par nzoda59 à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]